La reverb

La reverb est un élément essentiel dans un mix, je vais, dans cet article, vous expliquer les principes acoustiques sur lesquels cet effet repose.

 

Un peu d’acoustique 

D’un point de vue acoustique, la reverb est la continuation d’un son après que la source émettrice de celui-ci ait arrêté de l’émettre, c’est « le son »  de la pièce ou de l’espace. Lorsque vous vous trouvez dans une pièce, disons avec une autre personne, si vous parlez, le son est émis par vos cordes vocales et se diffuse dans la pièce. Les oreilles de votre interlocuteur vont capter le « son direct » qui sort directement de votre bouche, et le son réfléchi par les parois, le sol et le plafond de la pièce ; le son réverbéré. 

Si la personne à qui vous parlez est proche de vous, le son direct va arriver à ses oreilles plus fort que le son réfléchi, elle se trouve alors dans le champs direct. 

Si elle se trouve loin de vous dans une grande pièce, par exemple une église, il y a de fortes chances, qu’elle entende alors plus fort le son réfléchi, elle se trouve alors dans le champs diffus. 

Il existe en théorie un troisième champs ; le champs mort. Si on se trouve dans un champs mort, cela signifie que l’on n’entend que le son direct et pas du tout le son réverbéré. Ce type d’endroit n’existe pas sur terre, car, peu importe où l’on se trouve, il y aura toujours une surface réfléchissante pour « renvoyer » le son. Il est à noter que toute les surfaces sont réfléchissantes, elles ont un coefficient  d’absorption compris entre 0 et 1. 1 représenterait une surface qui absorbe complètement le son et ne le réfléchit pas du tout. Aucune surface ou matière n’a un coefficient de 1. 

L’endroit le plus mat sur terre à l’état naturel est en théorie un désert de sable, car c’est une matière très absorbante et évidemment, il n’y a pas de construction dans le désert. Par ailleurs, il existe des chambres ana-échoïques, qui sont conçues pour être ce qui se rapproche le plus d’un champs mort. 

Les réflexions 

On distingue deux types de réflexions : les premières réflexions et la diffusion. 

Les premières réflexions

Si vous vous trouvez dans une pièce dans lequel un son est émis, vous allez entendre le son direct provenant de la source, et vous entendrez également le son de la pièce; la reverb. Ce son de pièce sera composé d’abord des premières réflexions, c’est à dire celles qui arrivent à vos oreilles après avoir rebondi une fois seulement sur les parois de la pièce. Ces premières réflexions sont très importante en terme acoustique, car elles vont donner à votre cerveau plusieurs informations. 

Le retard de celles-ci par rapport au son direct, va permettre à votre cerveau de déterminer si vous êtes loin ou proche de la source sonore et dans quelle direction elle se trouve par rapport à vous. Elles vont également donner à votre cerveau une idée de la configuration de la pièce dans laquelle vous êtes.

Le timbre des premières réflexions va donner à votre cerveau des informations sur la composition (murs en brique, bois, métal …) de la pièce ou de l’espace dans lequel vous vous trouvez. Évidemment tout cela n’est absolument pas conscient, vous vous direz seulement, si vous fermez les yeux, que vous entendez une guitare par exemple jouée dans une petite chambre avec de la moquette, ou dans un hangar vide. 

La diffusion

La diffusion représente l’ensemble des sons qui arrivent à vos oreilles après avoir rebondi deux fois ou plus sur les parois de l’espace dans lequel vous vous trouvez. La diffusion est en fait ce que l’on appelle couramment la reverb. En terme d’acoustique, c’est ce que l’on appelle le « TR60 » c’est à dire le temps que vas mettre le son à « s’éteindre » (à descendre en dessous de -60 dB) une fois que la source émettrice aura cessé de fonctionner. La diffusion ou le TR60 dépend des matériaux présents dans la pièce ainsi que de leur disposition.

Share:

Leave a Reply